La phycocyanine,
“l’or bleu de la spiruline”

Qu’est-ce que la phycocyanine ?

La phycocyanine, l’élément le plus noble de la spiruline, est dotée de nombreux effets.

La phycocyanine est un pigment bleu, associé à une protéine porteuse, naturellement présent dans la spiruline. Afin de pouvoir vous faire bénéficier de tous ses effets, le pigment doit être dissocié de sa protéine pour être absorbé au niveau intestinal.

Malheureusement, pour la spiruline sèche, cette dissociation demande un laps de temps important (environ 36h in vivo). La zone d’absorption de la phycocyanine étant atteinte bien plus rapidement, la phycocyanine de la spiruline sèche est absorbée et donc utilisée très faiblement. Par la suite, le pigment est dissocié par le processus de digestion et assimilé comme n’importe quel autre composé, sans permettre son activité particulière. La prise de spiruline sèche pour son apport en phycocyanine est donc illusoire.

A contrario, la consommation d’un concentré en phycocyanine permet l’apport du pigment sous forme libre (non lié à sa protéine porteuse),  directement assimilable par l’organisme. Ainsi, grâce à ce type d’extrait de phycocyanine, l’assimilation du pigment est idéale, ce qui lui permet de produire, de manière optimale, de nombreux effets.

 

Les bienfaits de l’élixir de spiruline

 

1. L’immunité  

L’élixir de spiruline est riche en vitamine B12 qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire. Elle peut être consommée par les adultes et les enfants.

 

2. Boisson de récupération 100% naturelle

L’élixir de spiruline est riche en vitamine B12 qui contribue à réduire la fatigue.

Il contient également des glucides. Les glucides contribuent à la récupération d’une fonction musculaire normale (contraction) après un effort physique très intense et prolongé occasionnant une fatigue musculaire et une diminution des réserves de glycogène dans les muscles squelettiques*.

 

* L’effet bénéfique est obtenu moyennant la consommation de glucides, toutes sources confondues, à une dose totale de 4 g par kg de poids corporel, par prises fractionnées débutant dans les quatre premières heures suivant un effort physique très intense et prolongé qui occasionne une fatigue musculaire et une diminution des réserves de glycogène dans les muscles squelettiques, et pas plus tard que 6 heures après cet effort.