COMPRENDRE LE RÔLE DES ANTIOXYDANTS NATURELS

L’oxydation des cellules est un phénomène physiologique naturel qui peut poser problème en cas d’excès : on parle alors de stress oxydatif et de formation de radicaux libres. Pour lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire, nous pouvons faire appel aux antioxydants naturels qui auront un rôle de protection et de réparateur.

Comment bien les antioxydants naturels ? Comment agir au quotidien pour limiter le phénomène d’oxydation ?

Nous répondons à vos questions.

QU’EST-CE QUE L’OXYDATION ?

L’ensemble des organes et des tissus du corps humain est constitué de cellules, elles-mêmes constituées de molécules et chaque molécule est composée d’atomes.

L’oxydation est un phénomène physiologique naturel, tout être vivant consommant de l’oxygène produit des petites substances appelées radicaux libres qui causent l’oxydation.

On parle d’oxydation quand un atome perd un électron. Les atomes incomplets, qui sont les radicaux libres, deviennent instables et perturbent l’environnement moléculaire de l’ensemble de l’organisme.

C’est un phénomène tout à fait naturel que nos cellules savent naturellement neutraliser, mais pas toujours…

QU’EST CE QUE LE STRESS OXYDATIF ?

Quand les capacités de défense de l’organisme face à l’oxydation sont dépassées, et que les cellules ne maîtrisent plus l’action des radicaux libres, on parle de stress oxydatif.

Celui-ci provient principalement de notre environnement, de ce que nous mangeons et de notre hygiène de vie. Notre environnement contient en effet de nombreux éléments toxiques :

  • pollution
  • additifs chimiques
  • pesticides
  • perturbateurs endocriniens

qui s’accumulent dans notre organisme et en perturbent le fonctionnement.

Notre hygiène de vie a également un impact très important sur la formation des radicaux libres. Certains facteurs encouragent le phénomène d’oxydation :

  • Tabagisme, alcool et drogues
  • Alimentation pauvre en substances vitales
  • Sucre en consommation excessive
  • Stress physique
  • Stress psychologique
  • Maladies liées à la privation de sommeil.

Et il existe d’autres facteurs environnementaux tout aussi nocifs :

  • Rayonnement des UV
  • Gaz d’échappement
  • Poussières fines
  • Toxines environnementales ou produits chimiques tels que les pesticides, les solvants agressifs ou les métaux lourds
  • le tabagisme passif
  • Ozone.

 

Pour limiter le stress oxydatif, il faut en priorité améliorer son hygiène de vie et surtout son alimentation qui doit être riche en antioxydants naturels.

QUELLES SONT les CONSÉQUENCES DES ANTIOXYDANTS NATURELS SUR NOTRE ORGANISME ?

Les conséquences du stress oxydatif sont visibles sur le vieillissement des cellules, et donc des organes et des tissus. Plus le phénomène le stress oxydant est important, plus le vieillissement cellulaire est important et précoce.

 

SUR LA SANTÉ

Le stress oxydatif est responsable de l’apparition de certaines maladies dont des pathologies dégénératives comme la maladie de Parkinson, d’Alzheimer ou encore l’insuffisance rénale. Certains troubles et maladies inflammatoires ou pulmonaires s’accompagnent également très souvent d’un fort stress oxydatif.

 

SUR LA PEAU

Etant la cause du vieillissement cellulaire, le stress oxydatif a un impact sur la peau. Il peut s’agir d’un vieillissement prématuré de la peau, changeant parfois même sa texture et provoquant l’apparition de taches brunes et de rides. Il peut aussi être la cause d’apparition d’acné ou de relâchement cutané provoqué par la décomposition des protéines qui soutiennent la peau.

Le stress oxydatif réduit la quantité de collagène et affaiblit les cellules de la peau ce qui peut causer des maladies comme le cancer.

 

SUR LA GROSSESSE

Les radicaux libres sont très importants dans la formation du placenta ainsi que le développement de l’embryon. Toutefois, un excès de radicaux libres peut provoquer des complications durant la grossesse et être la cause d’une fausse couche ou d’un accouchement prématuré.

Le stress oxydatif peut également provoquer une infertilité chez l’homme comme chez la femme.

 

CHEZ LE SPORTIF

Etant donné que le stress oxydatif est causé par une intense activité sportive, il fait donc partie du quotidien du sportif. Il peut provoquer des dommages articulaires et musculaires qui vont fatiguer le sportif plus rapidement.

 

Heureusement, l’organisme a la capacité à mettre en œuvre une défense naturelle pour se protéger de l’action des radicaux libres. Il se fait aider par certaines enzymes, vitamines et minéraux. On sait aussi que l’oxygène créé un système ultra-performant de protection antioxydante.

LE POUVOIR DES ANTIOXYDANTS NATURELS

Il existe des antioxydants naturels qui aident l’organisme à lutter contre le stress oxydatif.

Ils ont la capacité de transmettre leurs électrons aux radicaux libres, pour les stabiliser. Grâce à ces antioxydants naturels, les atomes retrouvent une structure stable telle qu’elle l’était avant de subir le stress oxydatif.

LES ALIMENTS ET COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES NATURELS  ANTIOXYDANTS

L’alimentation en protecteur peut aider à réduire ou neutraliser les radicaux libres :

Les pigments, vitamines et minéraux permettent d’optimiser les défenses antioxydantes. C’est le cas par exemple des fruits et des légumes, riches en vitamines C, E, en bêta-carotènes et en polyphénols ou encore des caroténoïdes.

Ce sont des pigments de couleurs présents dans notre alimentation naturelle. Ce sont des pigments indispensables à la photosynthèse. Ils ont de nombreux bienfaits pour notre organisme.

On veillera alors à intégrer dans son alimentation des aliments colorés comme la carotte, l’abricot, les fruits rouges, les tomates, les brocolis, … et à consommer des aliments riches en vitamine E antioxydante (huiles végétales, avocats, noix, graines de tournesol…).

Le sélénium et le zinc contenus dans les poissons, les œufs, les viandes rouges sont également des antioxydants naturels à consommer régulièrement ou à prendre en complément alimentaire en cas de régime végétarien ou végétalien. On peut également consommer du curcuma, de l’acérola, des baies d’açaï en cure de plusieurs semaines pour faire le plein d’antioxydants et bénéficier des nombreuses autres propriétés de ces compléments alimentaires sur notre organisme.

Toutefois, la plupart des antioxydants naturels ne peuvent pas atteindre le cerveau ni les yeux. Alors comment peuvent-ils être bénéfiques ?

ZOOM SUR L’ASTAXANTHINE, LE PLUS PUISSANT DES ANTIOXYDANTS NATURELS

Il n’y a nul doute qu’il est très important de consommer des antixoydants pour aider à combattre l’oxydation de notre corps due à la pollution ou encore à notre hygiène de vie. Toutefois, il est aussi important de consommer un antioxydant efficace et de qualité.

L’astaxanthine fait partie de la famille des caroténoïdes, synthétisés par les végétaux.

Sous sa forme naturelle, le pigment rouge astaxanthine extrait de l’algue Haematococcus pluvialis a fait l’objet de centaines d’études scientifiques pour révéler au grand public son puissant pouvoir antioxydant. On sait par exemple qu’elle est 550 fois plus antioxydante que la vitamine E et 6000 fois plus que la vitamine C !

Depuis les années 1990, de nombreuses études ont été menées pour prouver que l’astaxanthine est le meilleur antioxydant naturel découvert jusque-là.

Mais là où l’astaxanthine brille réellement c’est dans ses propriétés qualitatives. L’astaxanthine se distingue sur 6 facteurs qui en font un puissant antioxydant naturel :

Les 3 premiers facteurs impliquent l’efficacité en termes de résultats par rapport aux autres antioxydants :

  • L’astaxanthine peut protéger l’ensemble de la cellule. Sa longue structure moléculaire lui permet de traverser la membrane cellulaire et de protéger les zones hydrosolubles et liposolubles à l’intérieur de nos cellules, ainsi que la membrane cellulaire contre l’assaut des radicaux libres qui frappent les cellules de l’intérieur.
  • Le pigment rouge reste actif en tant qu’antioxydant pendant une longue durée et peut neutraliser plusieurs radicaux libres en même temps (en comparaison avec la majorité des autres antioxydants qui ne neutralisent qu’un seul à la fois)
  • A contrario de nombreux bons antioxydants, l’astaxanthine ne devient jamais un pro-oxydant et ne nuit donc jamais à notre organisme.

Les 3 autres facteurs qualitatifs sont en rapport avec les zones de propagation de l’antioxydant dans l’organisme

  • L’astaxanthine peut traverser les barrières sang-cerveau et sang-rétine pour apporter sa protection antioxydante et anti-inflammatoire au cerveau et aux yeux.
  • Pour toute pratique de sport intensive, l’astaxanthine peut se lier aux tissus musculaires pour bien réduire la quantité de radicaux libres générés par l’activité sportive.
  • Enfin l’astaxanthine s’introduit dans les cellules de la peau pour l’embellir et la protéger.

 

Du fait de ses propriétés, elle sera principalement recommandée pour les personnes qui recherchent une protection antioxydante globale pour bien veillir, pour protéger, pour réparer au niveau cellulaire.