Découvrez l’Astaxanthine pour la santé des yeux

Pauline

Qu’est ce que l’astaxanthine ?

L’astaxanthine naturelle, est un pigment rouge extrait de l’algue verte Haematococcus pluvialis.

L’astaxanthine donne la couleur rosée aux saumons et autres crustacés. Elle fournit assez d’énergie aux saumons pour qu’ils puissent remonter les rivières à contre courant pour aller pondre leurs œufs.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton \”éditer\” pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Qu’est ce que l’oxydation ?

L’oxydation est un phénomène physiologique de vieillissement cellulaire. Dès qu’une réaction à lieu dans notre organisme, des radicaux libres se forment. Ces molécules instables déséquilibrent leur environnement et créent l’oxydation des tissus, semblable à de la rouille sur les métaux.

L’organisme, afin de lutter contre le vieillissement, met en place des stratégies de défenses grâce aux antioxydants qui stabilisent ces molécules.

Il peut arriver que les défenses mises en place par l’organisme soient dépassées par les attaques, on parle alors de stress oxydant. Ce stress se traduit par l’apparition de douleurs chroniques, de maladies dégénératives ou de signes du vieillissement (rides, taches cutanées…).

Afin de limiter ce vieillissement, l’apport d’antioxydant supplémentaires à ceux fabriqués par l’organisme est important. On compte alors sur la vitamine A, E, le sélénium, le zinc et les pigments.

L’astaxanthine, un antioxydant puissant pour protéger les yeux

On sait maintenant d’après les études scientifiques que l’Astaxathine est  6 000 fois plus puissante que la vitamine C . C’est également un antioxydant qui la capacité d’agir au niveau cérébral et oculaire. Ainsi, l’astaxanthine est un antioxydant  préventif et curatif, pour limiter l’impact du temps sur le cerveau et les yeux. Au quotidien, il optimise l’accommodation et la perception visuelle.

L’astaxanthine joue un rôle important pour traiter les pathologies ophtalmiques :

L’astaxanthine et le syndrome de la vision artificielle

Le syndrome de la vision artificielle apparait suite à une utilisation trop importante des écrans et se traduit par des yeux secs, rouges, qui piquent ou encore par l’apparition de tensions dans la nuque.

Afin de limiter son apparition, il est important de respecter certaines règles comme celle du 20-20-20. Faites une pause, toutes les 20 minutes, pendant 20 secondes, en regardant un objet situé à 20 pieds (= 6mètres).

Au-delà de ces pauses, lors du travail sur ordinateur, la prise d’astaxanthine permet de limiter rapidement l’apparition des désagréments dus au syndrome de la vision artificielle.

L’astaxanthine et la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La DMLA est une pathologie dégénérative de la rétine. Avec l’âge et l’oxydation, la membrane qui tapisse le fond de l’œil se modifie et entraine des modifications de la vision. Les principales manifestations sont la déformation des lignes droites et la perte de la vision centrale.

La DMLA, outre l’apparition de handicapes visuels est également à l’origine d’une pathologie additionnelle, la néo vascularisation de la cornée pouvant conduire à une fibrose.

La prise d’astaxanthine, avant l’apparition de la DMLA permet de limiter son apparition. Lorsqu’elle est prise après le diagnostic de DMLA, elle permet de limiter cette néo vascularisation et donc les complications de la maladie initiale.

L’astaxanthine et la cataracte

La cataracte est une pathologie dégénérative du cristallin qui se traduit par l’opacification partielle ou totale de la lentille située à l’avant de l’œil. La cataracte provoque une baisse progressive de la vision ainsi qu’une gêne à la lumière.

L’astaxanthine, en prévention, permet de retarder l’apparition de la cataracte.

L’astaxanthine et le glaucome

Le glaucome est une atteinte, dégénérative, du nerf optique qui induit une perte progressive de la vision de la périphérie. Cette perte visuelle progresse vers le centre du champ visuel.

L’astaxanthine, en prévention, permet de retarder l’apparition du glaucome.

Quelle posologie pour l’Astaxanthine ?

L’astaxanthine se prend idéalement en cure longue d’1 gélule par jour pendant 3 mois ou en cure courte de 2 gélules par jour pendant 1 mois. Il est intéressant de commencer la cure lors des périodes de l’année à risques pour les yeux. En règle générale l’exposition aux UV et les périodes intenses de travail sur l’ordinateur sont particulièrement néfastes et donc des périodes ou la cure serait à privilégier.

La cure peut être renouvelée 2 à 3 fois dans l’année.

Si vous souhaitez plus de renseignements sur les capacités de l’astaxanthine, n’hésitez pas à nous contacter via notre page contact.