La vitamine E

La vitamine E est un puissant antioxydant réputé pour protéger les cellules du vieillissement. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’industrie cosmétique en enrichit souvent ses crèmes anti vieillissement ou anti vergetures. Et pourtant, sa mission va bien au-delà.

La vitamine E, antioxydante, mais pas que !

La vitamine E est largement impliquée dans les processus de lutte contre les radicaux libres principalement au niveau des lipides et permet plus spécifiquement de lutter contre le vieillissement cellulaire. Elle permet ainsi de retarder l’apparition et l’évolution de pathologies dégénératives, de diminuer les effets de l’âge sur la peau ou encore de favoriser le déstockage graisseux en cas de régime amincissant en maintenant une bonne fluidité membranaire des cellules adipeuses. Mais elle empêche aussi l’oxydation des vésicules de transport des lipides sanguins (LDL) et limite ainsi le risque de dépôts dans les vaisseaux, qui à terme peuvent entraîner de l’athérosclérose entre autres. Elle permet également de soulager les douleurs menstruelles et de renforcer le système immunitaire des personnes âgées.

Suis-je carencé en vitamine E ?

La carence en vitamine E est particulièrement rare dans les pays développés et est principalement due à une mauvaise absorption des graisses au niveau intestinal. Elle se manifeste en principe par des problèmes neurologiques secondaires et une mauvaise conduction nerveuse.

La mauvaise absorption des graisses peut être due à un défaut de sels biliaires ou bien à une malabsorption intestinale de ces sels biliaires se manifestant le plus souvent par des diarrhées et des ballonnements voire une incontinence fécale. La bile, synthétisée puis excrétée dans l’intestin par le foie, contient en effet des sels biliaires qui permettent de solubiliser les lipides, aussi bien les acides gras que les vitamines dites liposolubles, afin de les rendre absorbables au niveau intestinal. En cas de défaut de production de sels biliaires à partir de cholestérol, leur précurseur, la vitamine E pourra donc difficilement être absorbée et une carence pourra apparaître.

Plusieurs raisons peuvent expliquer un défaut de synthèse de sels biliaires : un déficit en certains acides aminés et certains micronutriments comme le potassium, le sodium et la vitamine C.

Où puis-je trouver de la vitamine E ? Les sources se valent-elles toutes ?

La vitamine E regroupe 8 molécules distinctes, 4 tocophérols et 4 tocotriénols. Elle est présente principalement dans les matières grasses aussi bien animales que végétales.

On la trouve en quantité dans les fruits oléagineux et les graines comme le germe de blé, les amandes, le tournesol, le sésame, les noisettes, l’avocat et leurs dérivés comme l’huile ou les pâtes d’oléagineux. Elle est également présente dans les petits poissons gras comme la sardine. Mais elle est aussi particulièrement bien représentée dans la spiruline.

Sources de Vitamine E