Récupération de blessure, Lawrence Laughery, ambassadeur Algorigin, témoigne

Pauline

Lawrence Laughery est un ambassadeur Algorigin. Blessé en début de saison lors d’un entrainement dans les gorges du Chaudron au-dessus de Montreux. Il a pu tester le pack récupération de blessure composé d’Élixir de Spiruline et d’AFA Klamath. Ce programme permet d’optimiser la réparation cellulaire, d’apporter une action anti inflammatoire naturelle tout en vous apportant les conseils micronutritionnels adaptés pour une complémentation en algues santé optimale.

Il revient pour nous sur cette journée du 4 avril qui a fait basculer sa saison 2019 et sur la période de récupération qui a suivie.

algorigin-Lawrence-blessure-1

Crédit photo : E. Bornet

 

Algorigin : Quel type de blessure as-tu eu ?

Lawrence : Je me suis cassé le plateau tibial ainsi que la partie supérieure du péroné. J’ai été immobilisé pendant deux mois. C’était une blessure physique mais également une blessure mentale. J’étais prêt à attaquer la saison et je m’étais bien préparé. Ma fois, cela fait partie du jeu.

 

A : Tu as bénéficié du programme récupération de blessure. Contenant de l’AFA Klamath et de l’Élixir de Spiruline. 

L : Effectivement, les nutritionnistes Algorigin m’ont proposé l’AFA Klamath. J’ai fait une cure afin d’accélérer le processus de récupération de l’organisme. Dès que j’ai pu bouger un peu, j’ai rapidement repris l’Élixir de Spiruline pour diminuer les inflammations musculaires et les courbatures.

 

A : Comment s’est passée ta cure d’AFA Klamath ?

L : Pendant 1 mois, j’ai pris tous les jours l’AFA Klamath le matin au petit-déjeuner. Cette cure s’est intégrée parfaitement avec le processus de rétablissement et de récupération que je m’étais fixé.

 

A : A quel moment as-tu initié la cure d’algues santé ?

L : Après avoir été opéré et dès le retour à la maison, j’ai commencé l’AFA Klamath et l’Élixir de Spiruline, et je me suis tourné vers les aliments « réparateurs » tels que le cumin, les poissons gras, les oléagineux. En effet, c’était une manière de (re)prendre le contrôle sur mon corps dans une situation qui m’échappait.

 

A : En as-tu parlé à ton médecin ?

L : J’en ai parlé à mon physiothérapeute et mon ostéopathe avec qui j’avais qui je passais le plus de temps.

 

A : Qu’avais-tu comme traitement en parallèle ?

L : Je ne prenais rien d’autres à côté. J’avais bien-sûr des réserves en cas de douleurs mais je n’ai jamais voulu les prendre. Je préfère les solutions naturelles. Je me suis donc concentré sur les compléments naturels Algorigin et la nourriture de manière plus générale.

 

A : Quel est ton avis sur le programme ? 

L : Le complément AFA Klamath a trouvé parfaitement sa place dans la reconstruction de mon organisme. Évidemment, il ne remplace pas une alimentation saine et équilibrée mais il a contribué à une récupération rapide. J’ai été étonné de la vitesse de récupération. La forme physique générale aidant aussi à accélérer les choses. L’Élixir de Spiruline a permis de diminuer mes courbatures lorsque j’ai recommencé à courir gentiment.

 

A : Depuis quand as-tu pu reprendre la course à pied ?

L : Cela fait 3 mois que j’ai repris les entraînements de manières progressives. Je voulais essayer de caser une ou deux courses avant la fin de la saison mais mon entraîneur me l’a déconseillé. Il faut tout reconstruire, la musculature générale, la musculature profonde, le cardio et la forme générale. Aujourd’hui, je commence enfin à avoir de bonnes sensations… c’est bientôt l’heure du renforcement physique de l’hiver.