Klamath et AFA Klamath : parle-t-on de la même algue ?

Zineb

Origine du nom klamath

Certains l’appelle « La klamath » et d’autres l’«AFA ». Algorigin, le spécialiste suisse des algues santé l’a nommée AFA Klamath dans sa gamme contenant plus de 12 références de micro-algues.  Pourtant on vous l’assure on parle de la même cyanobactérie qui présente des qualités exceptionnelles et dont la demande mondiale ne cesse de se développer.

2 noms pour une même algue :

 

  • AFA est le diminutif du nom scientifique de la cyanobactérie Aphanizomenon Flos Aquae (AFA).
  • Klamath est le diminutif du Lac Klamath, le lieu de récolte de l’algue bleue, site naturel unique au monde.

Quelle que soit sa dénomination, le grand public, les médecins, les thérapeutes et les laboratoires, on très bien compris l’intérêt de cette micro-algue. Les études internationales, pour certaines encore expérimentales, se développent depuis plus 20 ans et montrent petit à petit les indications thérapeutiques de la klamath.

Quand on s’intéresse de près à la klamath, on ne peut passer à côté de sa grande singularité parmi les solutions naturelles pour la santé et le bien-être.

Encore moins connue du grand public que la spiruline ou que la chlorella, les personnes qui s’intéressent au potentiel des solutions naturelles pour prendre soin de leur santé mentale et physique savent lui trouver un grand intérêt.

Un lieu de récolte naturel unique au monde

 

L’algue bleue est originaire du lac Klamath en Oregon, aux Etats-Unis. La région est à 6 heures de route au Nord de San Fransisco. C’est un territoire préservé à 1262 mètres d’altitude avec des monts volcaniques aux alentours.

Ce lieu unique au monde est considéré comme un réservoir de micronutriments où la Klamath se développe naturellement. Cette algue ne peut pas être cultivée en bassin comme c’est le cas de la spiruline, elle ne peut être que récoltée dans ce lac naturel riche.

L’ensoleillement du lac Klamath est exceptionnel. On dit que 300 jours par an le soleil brille dans cette région. L’eau du lac a un pH neutre et génère un excellent processus de photosynthèse.

Enfin il est clé de noter que le fond du lac klamath est recouvert de sédiments volcaniques sur plusieurs dizaines de centimètres. C’est dans cet écosystème que la micro-algue se développe sans intervention humaine.

L’algue AFA klamath ne se récolte pas toute l’année, mais uniquement à certaines périodes.

En été, elle se reproduit tous les 4 jours. C’est à cette saison que la Klamath est la plus riche et qu’il est crucial de la récolter.

Une qualité supérieur pour la klamath bio

Le processus de récolte a son importance tout comme la zone du lac où l’on procède à la récolte. Ces deux critères font partie intégrante de la qualité finale de la klamath pour profiter pleinement de l’ensemble de ses bienfaits.

On peut citer l’AFA Klamath de la marque Algorigin, qui pousse dans une zone bio sécure du lac et où elle est récoltée uniquement à une période définie de l’année. Elle a la spécificité d’être congelée directement sur le bateau par un procédé breveté, ce qui lui confère de conserver ses bienfaits nutritionnels après la récolte.

De plus AFA Klamath Algorigin bénéficie du label américain OTCO Orgeon Organic. Il s’agit d’un label bio. AFA Klamath BIO Algorigin est vendue en pharmacie et en droguerie bio en Suisse.

Enfin dernier point d’attention, il est fondamental de tester l’absence de micro-toxines pouvant être retrouvées dans certains lots de récoltants peu scrupuleux.

Richesse nutritive exceptionnelle de la klamath pour 2 indications thérapeutiques

 

Série d’études 1 : la klamath et la réparation cellulaire

 

La klamath est une des micro-algues les plus riches de la planète.

Elle se compose de caroténoïdes de la famille des polyphénols, des 8 acides aminés essentiels, des acides gras essentiels, de polysaccharides dont la bétaglucane considéré comme un prébiotique, des vitamines, des minéraux, des enzymes, de la PEA, et de l’alpha-linolénique

Elle se compose également 2 actifs naturels forts intéressants dans le processus de la réparation cellulaire :

  • L-séléctine qui agirait sur le relâchement des cellules souches
  • Polysaccharide qui agirait sur la migration des cellules souches dans le sang

Comment les cellules souches aident à la réparation cellulaire ?

Les cellules souches migrent vers le lieu de détresse et différents facteurs induisent une prolifération de cellules souches du tissu lésé, cytokines, cellules d’adhérence…

Il existe plusieurs types de cellules souches dans l’organisme. Certains sont capables de se différencier en n’importe quel tissu de l’organisme par des mécanismes de sécrétion paracrine.

Citons 3 types de cellules souches :

  • les cellules totipotentes ou embryonnaire qui se transforment en toutes les cellules de l’organismes.
  • les cellules pluripotentes qui se transforment en différents organes
  • les cellules multipotentes ou cellules de réserve, qui sont présentes dans chaque organe et peuvent se différencier en toutes les cellules de l’organe en question.

Augmenter le nombre de cellules souches en circulation signifie disposer d’un plus grand nombre de cellules souches disponibles pour la réparation dans le but de maintenir une efficacité de mobilisation et un équilibre constant entre perte cellulaire et renouvellement ou réparation.

L’augmentation du nombre de cellules souches circulantes disponibles pour la réparation a été associée à de nombreux avantages cliniques, notamment dans les maladies cardiovasculaires, le diabète, les maladies du foie, les maladies intestinales chroniques et les maladies neurodégénératives.

 

En agissant sur la libération et la circulation des cellules souches, la Klamath est une algue bleue qui aurait un pouvoir réparateur en jouant un rôle clé sur la réparation cellulaire.

Concrètement, cela nous aide à comprendre pourquoi les thérapeutes, prescrivent de plus en plus l’AFA Klamath pour aider à la réparation des tissus, des os et des organes. La klamath agirait à aider à la cicatrisation après une blessure ou une opération chirurgicale.

 

Les coachs sportifs s’intéressent également à la klamath comme solution naturelle pour soutenir le coureur blessé.

En effet, la clinique du coureur a publié une étude indiquant que chaque année, un coureur sur deux se blesse après avoir augmenté trop rapidement le volume, l’intensité ou le dénivelé de ses séances.

La blessure du sportif et plus particulièrement du coureur est un sujet très rependu et l’AFA Klamath pourrait avoir un rôle à jouer pour aider à réparer les tissus lésés.

conseil icône

Besoin d’aide pour trouver l’algue qu’il vous faut ?

Série d’études 2 : la Klamath et la santé mentale

 

Une autre particularité de la klamath est qu’elle contient de la PEA, aussi appelée phénylethylamine.

Cette molécule est sécrétée naturellement lorsque l’on ressent une émotion intense, lorsque l’on tombe amoureux par exemple. Une étude montre qu’elle serait responsable du bien-être ressenti après une activité sportive également.

La PEA phénylethylamine, agirait donc comme neurotransmetteur ou neuromudulateur.

 

Ce qui est intéressant dans la klamath, c’est que non seulement l’algue bleue contiendrait de la PEA phénylethylamine mais que celle-ci agirait en synergie avec d’autres molécules favorisant ainsi son action au niveau cérébral en agissant comme inhibiteurs sélectifs de la MAO-B.

Dans un contexte de charge mentale importante ou encore de surcharge émotionnelle forte, en cas de baisse de moral passager et de troubles de la concentration, la klamath comme solution naturelle est intéressante pour aider à moduler l’humeur, la motivation et la concentration.

D’autant plus que l’algue bleue ne présente pas de toxicité, d’effet de somnolence ou encore de dépendance.

 

A titre expérimental, des thérapeutes en naturopathie ont commencé à recommander le PEA phénylethylamine comme traitement du TDAH en raison de l’absence présumée de effets à long terme. D’autres études expérimentales montrent que la PEA phénylethylamine est efficace comme traitement du TDAH.

En conclusion, qu’on l’appelle Klamath, AFA ou encore AFA Klamath, cette algue bleue est promue à un avenir intéressant parmi les solutions naturelles.

A l’étude depuis seulement 2 dizaines d’années, les professionnels de la santé et les patients s’y intéressent de plus en plus et l’expérimentent avec des résultats qui poussent à investiguer encore et encore pour comprendre son champ de bienfaits.

Nous sommes nombreux à être convaincus du haut potentiel de la klamath pour la santé et le bien-être.

Laissez un commentaire