Tout savoir sur les caroténoïdes naturels

Zineb

Les bienfaits des caroténoïdes naturels contre l’oxydation, sont étudiés et reconnus. Pour la santé de la peau et celle des yeux, nous allons voir comment les caroténoïdes jouent un rôle clé. 

Parmi les caroténoïdes, nous vous faisons découvrir, aujourd’hui, les caroténoïdes naturels, présents dans les algues santé.  

Qu’est-ce que les caroténoïdes ?

Pour rappel, les caroténoïdes sont des pigments de couleur présents dans les aliments naturels. On en dénombre environ 600 dans la nature mais notre assiette en contient généralement une quarantaine.  

Nous vous aiderons plus bas dans l’article à reconnaitre les caroténoïdes suivant leur couleur. 

On entend les nutritionnistes recommander à leurs patients de composer une assiette colorée, riche en caroténoïdes. On voit des milliers de photos sur les réseaux sociaux d’assiettes colorées venter les bienfaites d’une alimentation haute en couleur. Non seulement parce que c’est joli mais surtout parce que c’est le gage de la qualité micro nutritionnelle de notre alimentation.  

Les caroténoïdes sont présents majoritairement dans les végétaux, ce sont des pigments indispensables à la photosynthèse. Ils sont en charge de transférer l’énergie lumineuse vers la chlorophylle, lieu de la photosynthèse.  

Ils la protègent également, en cas d’excès de lumière en récupérant l’énergie lumineuse qui pourrait l’endommager. 

La chlorophylle est un des caroténoïdes les plus connus mais il en existe d’autres très intéressants pour la santé. 

Où trouve-t-on les caroténoïdes ?

C’est facile ! Cherchons les couleurs dans la nature.  

Les caroténoïdes sont synthétisés par les organismes effectuant la photosynthèse. Les végétaux mais aussi les algues, certains champignons et les cyanobactéries en contiennent.  

Ainsi, pour l’Homme, l’alimentation est la seule voie d’apport de caroténoïdes 100% naturels. 

Les caroténoïdes naturels dans l’alimentation et dans les algues santé

tableau-carotenoides-astaxanthine

La bonne absorption des caroténoïdes par l’organisme dépend de la façon de le consommer. En effet, lorsqu’un caroténoïde est chauffé et broyé, sa biodisponibilité augmente et son taux d’absorption est nettement amélioré.  

Les caroténoïdes sont solubles dans les matières grasses. Ainsi, ils sont plus facilement assimilés lorsqu’ils sont associés à des lipides. 

Quels sont les bienfaits des caroténoïdes ?

Pour la santé, l’intérêt des caroténoïdes serait principalement lié à une action anti-oxydante sur l’organisme. Ils agissent sur le stress oxydatif dans le cadre du vieillissement cellulaire.  

Détaillons ici les bienfaits de 5 caroténoïdes connus : 

1.Le b-carotène : immunité et vision

Le b-carotène est transformé naturellement en vitamine A par l’organisme en fonction des besoins. On dit qu’il est un précurseur de la vitamine A.

Une fois transformé en vitamine A, le b-carotène est reconnu dans le fonctionnement normal du système immunitaire.  Il est également étudié pour son action bénéfique sur la vision.

En effet, indispensable au bon fonctionnement de la rétine, le b-carotène devenu vitamine A dans l’organisme devient à son tour rhodopsine et photo rhodopsine pour transformer la lumière en message nerveux pour le cerveau.

Le b-carotène est également impliqué dans l’adaptation à l’obscurité et agit sur la qualité de vision diurne et crépusculaire.

S’il y a surconsommation de b-carotène, le pigment est éliminé via les urines. L’intérêt de ce caroténoïde est donc qu’il ne présente aucun risque de surdosage en vitamine A contrairement aux complémentations chimiques.

Pas de risque de surdosage en vitamine A pour l’organisme avec une supplémentation en b-carotène naturelle.

 

2.La lutéine et la zéaxanthine : vision et peau

Ces 2 pigments jouent également un rôle majeur dans la vision. Présents dans la rétine et dans le cristallin en moindre quantité, ils permettent de filtrer les rayons UV. La lutéine et la zéaxanthine sont des caroténoïdes qui préviennent les pathologies dégénératives de l’œil telle que la cataracte ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Associé au b-carotène, la luétine offre une protection contre les effets néfastes du soleil sur les yeux et sur la peau. C’est une piste intéressante pour se protéger de l’intérieur contre les effets des UV sur le vieillissement cellulaire.

Attention, on aime rappeler de compléter la protection de la peau avec les caroténoïdes, par l’utilisation d’un écran solaire adapté.

 

3.Le lycopène :

Le lycopène est le caroténoïde le plus abondant du corps humain auquel il est indispensable.

Selon l’AFSSA, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des aliments le lycopène aurait un rôle de prévention des maladies dégénératives. Une action anti cancéreuse (prostate) est également présumée

Son absorption peut être optimisée par la cuisson et l’ajout de lipides. De plus, la consommation associée de b-carotène augmenterais également l’absorption du lycopène.

 

4.L’astaxanthine :

L’astaxanthine est un pigment rouge dont les études sont développées dans le monde entier. Doté de puissantes capacités antioxydantes, c’est un caroténoïde au potentiel très intéressant. Les études montrent que son action sur les radicaux libres dépasse largement celle de la Vitamine C, de la vitamine E ou encore du b-carotène.

L’oxydation est un phénomène physiologique qui se traduit par le vieillissement cellulaire de l’organisme pouvant être responsable de douleurs et de signes visibles de vieillissement. On peut citer les rides, les ridules, la perte d’hydratation…

L’oxydation peut devenir pathologique si elle dépasse les défenses antioxydantes produites naturellement par l’organisme.

Il est possible de donner un coup de pouce naturel à l’organisme grâce à l’apport d’antioxydants alimentaires avec les caroténoïdes : b-carotène, ou astaxanthine que l’on retrouve dans les micro-algues.

 

Les caroténoïdes sont utilisés comme colorant par l’industrie alimentaire, comme agents de protection contre le soleil ou contre le vieillissement par l’industrie cosmétologique … mais nous vous avons parlé ici des caroténoïdes naturels pour la santé et le bien-être.

conseil icône

Besoin d’aide pour trouver l’algue qu’il vous faut ?

 

Les algues source naturelle de caroténoïdes puissants

Le b-carotène

Certaines algues, que l’on appelle les cyanobactéries contiennent du b-carotène. La spiruline, la chlorella et l’AFA Klamath sont reconnues pour être riches en b-carotène.

Voilà pourquoi ces micro-algues sont intéressantes pour compléter naturellement les apports alimentaires.

 

L’astaxanthine naturelle

L’astaxanthine naturelle, le pigment rouge, est issu principalement de l’algue Haematococcus pluvialis.

Quand l’algue est soumise à un excès d’UV, une température extrêmement froide ou extrêmement chaude, ou encore une sécheresse forte … on dit qu’elle stresse.

C’est à ce moment-là que l’algue met en place un mécanisme de défense.

L’algue Haematococcus pluvialis de couleur verte devient alors rouge en 7 jours afin de se protéger des agressions extérieures. On peut alors procéder à la collecte des pigments rouges d’astaxanthine, naturels.

Haematococcus pluvialis est à la base de la chaine alimentaire marine. Elle est consommée par le krill qui lui-même est consommé par les crustacés.

C’est pourquoi on trouve également de l’astaxanthine naturelle dans les homards, les saumons mais aussi chez les flamants roses !

On sait que c’est l’astaxanthine qui permet aux saumons, grâce à ses capacités anti oxydantes, de remonter le cours des fleuves afin de pondre. Ce périple nécessite une grande quantité d’énergie. A l’échelle humaine cela correspond à 150km de nage à contre-courant que les saumons effectuent à jeun.

Sur le marché des compléments alimentaires, l’astaxanthine existe sous deux formes : l’astaxanthine naturelle issue de l’algue mais on trouve aussi de l’astaxanthine synthétique issue majoritairement de la pétrochimie.

Dans le cas d’une complémentation, la source de l’astaxanthine est à prendre en considération. L’astaxanthine naturelle serait un antioxydant 20 fois plus puissant que l’astaxanthine synthétique.

D’autres pigments dans les algues

La chlorophylle

La chlorophylle est un pigment vert bien connu. Il est dédié à la photosynthèse.

La chlorophylle est responsable de la capacité des végétaux et des micro-algues à purifier l’atmosphère, en captant le CO2 et en libérant de l’O2.

La chlorophylle est un caroténoïde très intéressant pour la santé et le bien être car il permettrait la détoxification des toxines.

L’algue chlorella, est riche en chlorophylle. On dit même que c’est le végétal le plus riche en chlorophylle. Les japonais en ont fait un super aliment d’intérêt général pour leur santé.

 

La phycocyanine

Enfin arrêtons-nous sur la phycocyanine, le pigment bleu présent dans la spiruline et l’AFA Klamath. On dit que la phycocyanine est l’or bleu de la spiruline.

La couleur bleue de la phycocyanine est immédiatement reconnaissable. Ce caroténoïde est impliqué dans la photosynthèse. Les études montrent que la phycocyanine sous forme liquide et concentrée aurait une action thérapeutique comme modulateur de l’immunité ou encore une action anti-inflammatoire pour la santé.

La phycocyanine est le pigment de la Spiruline le plus recherché par les sportifs. Pour les amateurs comme pour les professionnels élites, la phycocyanine fait partie des programmes de complémentation naturelle.

 

 

Nous vous proposons plus d’informations concernant les caroténoïdes contenus dans les algues. Contactez-nous !