La vitamine B1

La vitamine B1 ne peut pas être synthétisée par notre organisme, nous devons impérativement la retrouver dans nos assiettes afin de bénéficier de toutes ses capacités.

 

La vitamine B1, un impact sur de nombreux systèmes !

Utile à de nombreux niveaux grâce à son implication dans l’activation de plusieurs enzymes, elle permet la production d’énergie grâce à l’utilisation des glucides. De par son utilisation dans le cycle de Krebs, elle est impliquée dans la création d’ATP (Adénosine Tri Phosphate). Elle favorise donc la fonction musculaire, cérébrale ainsi que le fonctionnement du système nerveux. Elle permet également l’élaboration de neurotransmetteurs indispensables au bon fonctionnement cérébral et participe directement à la dégradation de l’alcool par le foie.

 

Et si vous manquiez de vitamine B1 ?

Elle ne peut être stockée dans notre organisme, c’est pourquoi il est important d’avoir des apports adaptés tout au long de l’année. Par chance, la vitamine B1 est largement présente dans notre alimentation. Ainsi les carences sont rares, exceptée en cas d’alcoolisme, de malnutrition ou de dénutrition. Les symptômes associés à un déficit important se traduisent pas des atteintes psychiatriques et par l’apparition d’une irritabilité, de dépression.

 

Où puis-je en trouver ? Existe-t-il des précautions à prendre ?

La vitamine B1 est particulièrement présente dans la levure de bière mais également dans les céréales complètes, fruits secs à coque et viande, principalement le porc et les abats.

Cette vitamine est sensible à la chaleur, afin de la préserver au maximum il est important de cuire seulement le temps nécessaire les aliments ne pouvant pas être consommés crus. Elle est également hydrosoluble, les pertes induites par une cuisson à grande eau sont donc supérieures à celles induites par la cuisson à la vapeur.