La vitamine E pour protéger du vieillissement prématuré

Zineb

La vitamine E ou les compléments en astaxanthine par exemple sont des solutions naturelles, scientifiquement prouvées et efficaces pour lutter contre le stress oxydant. C’est ce stress qui est le principal responsable du vieillissement cellulaire.

citation sur l'oxydation

Bien vieillir en limitant l’oxydation

Qu’est ce que l’oxydation ?

L’oxydation est un phénomène physiologique de vieillissement cellulaire comparable à de la rouille. Toutes les réactions métaboliques engendrent des éléments oxydants. Ces éléments sont des molécules ayant perdu une charge électrique (électron) qui deviennent alors instables.

Dans le corps, ce stress oxydant, est contre balancé par les capacités antioxydantes naturelles de l’organisme. Il peut arriver cependant que les défenses soient surpassées. L’oxydation devient alors prédominante. On parle de stress oxydant qui induit le vieillissement prématuré de l’organisme.

 

L’oxydation renforcée à cause de nos modes de vie :

  • Alimentation déséquilibrée avec peu d’apport alimentaire en antioxydants
  • Consommation de cigarette ou d’alcool
  • Exposition au soleil trop importante, sans protection
  • Environnement pollué
  • Activité physique intense (courses longues distances, entrainements intensifs …)
  • Sédentarité

Où trouve-t-on les antioxydants ?

Les molécules dites antioxydantes sont apportées par notre alimentation ou par une complémentation alimentaire adaptée. Il s’agit, entre autres de la vitamine E, C, de la curcumine, des catéchines, de l’astaxanthine…

Nous avons déjà mis l’accent sur les bienfaits des caroténoïdes, également reconnus comme antioxydants.

 

Dans l’alimentation, les antioxydants sont principalement apportés par la consommation de fruits et légumes colorés. Les pigments sont en effet des antioxydants reconnus, c’est pourquoi il est important d’ajouter le maximum de couleurs dans votre assiette.

 

citation de l'article sur les antioxydants

De la vitamine E antioxdante pour bien vieillir

Le terme « vitamine E » regroupe les tocopherols et tocotriénols, deux types de molécules proches chimiquement. La vitamine E a fait l’objet de nombreuses études scientifiques validant son statut d’acteur important dans la réduction du stress oxydant.

Où trouve-t-on la vitamine E ?

La vitamine E est une vitamine liposoluble tout comme les vitamines A, D et K. Elle doit donc être associée, dans sa prise, à des lipides afin d’optimiser son absorption.

C’est une vitamine synthétisée principalement par les plantes, les algues et les champignons. Les animaux et l’Homme sont incapable de la fabriquer, elle doit être apportée obligatoirement par l’alimentation.

Les sources de vitamine E sont donc végétales. L’huile de germe de blé est largement la source la plus importante (149mg/100g) suivie par l’huile de tournesol (57,3mg/100g). Suivent ensuite les fruits oléagineux comme les amandes, les graines de tournesol, les noisettes qui sont une source intéressante de vitamine E.

La vitamine E  antioxydante

En cas d’oxydation, les  molécules perdent un de leur électron. On parle alors de molécule réduite. Elle devient instable  et pro oxydante. La vitamine E, antioxydante, est capable de transmettre un électron afin de stabiliser à nouveau la molécule réduite.

 

La vitamine E est lipophile, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans les graisses. Elle se situe donc essentiellement dans la membrane des cellules. C’est cette localisation qui détermine son action principale. Ses capacités antioxydantes permettent la fluidité de la membrane ainsi que sa perméabilité et sa conductivité.

citation

Dans l’organisme, la vitamine E préviendrait aussi les maladies cardiovasculaires, les maladies dégénératives, la cataracte ou encore le diabète et soulagerait l’arthrite.

La vitamine E n’est pas seulement un antioxydant luttant contre le vieillissement cellulaire. Elle permettrait également de soulager les douleurs menstruelles et de renforcer le système immunitaire des personnes âgées.

Carence ou excès de vitamine E

Une carence en vitamine E engendre principalement une mauvaise conduction nerveuse qui se traduit par des signes neurologiques.

La carence grave est rare et en générale secondaire à une mal absorption des graisses (la vitamine E étant liposoluble). Cependant il est important d’être vigilent à son apport en vitamine E lorsqu’un régime pauvre en graisse est mis en place.

A contrario, prise à très haute dose une complémentation en vitamine E peut induire un surdosage. L’excès de vitamine E est également particulièrement rare. Il peut induire des signes variables comme des saignements, une faiblesse musculaire, une asthénie, des nausées et une diarrhée.

Les signes disparaissent avec l’arrêt de la complémentation.

4 antioxydants naturels comme la vitamine E

De manière générale, la consommation de vitamine E serait plus efficace en association avec d’autres antioxydants. Nous en retrouvons dans nos assiettes sous forme de :

#1 Vitamine C dans les fruits et légumes

La vitamine C (acide L ascorbique) est un antioxydant reconnu. On la trouve principalement dans les fruits. L’acérola (petit fruit ressemblant à la cerise) en est la source la plus importante, suivent ensuite la goyave, le cassis.

La vitamine C est également utilisée dans l’industrie alimentaire pour, par exemple, limiter le brunissement (l’oxydation) des produits à base de fruits et légumes.

la vitamine C est thermosensible

 

 

Attention, la vitamine C est thermosensible !

Cela veut dire que sa destruction débute dès 60°C. La consommation de fruits et légumes cuits ne vous apporte donc pas de vitamine C en quantité intéressante. Préférez donc les crudités et les fruits consommés crus lorsque cela est possible.

#2 Curcumine dans le curcuma

citation

 

La curcumine est le pigment jaune du curcuma. C’est un antioxydant reconnu axé principalement sur la santé cardiovasculaire.

Afin d’optimiser son absorption, il est utile de l’associer à la pipérine, composante du poivre noir. De plus, la curcumine est elle aussi thermosensible. Il est donc important d’ajouter le curcuma en fin de cuisson de vos plats si vous souhaitez profiter pleinement de son action antioxydante.

#3 Polyphénols dans la grenade

citation

 

Les polyphénols issus du jus de grenade fermenté sont des antioxydants puissants ayant un impact privilégié sur la santé cardio vasculaire et la santé de la peau.

La consommation de jus de grenade ou de grenade fraiche n’apporte cependant pas autant d’antioxydants que les jus fermentés. En effet, la totalité du fruit (écorce, membranes blanches…) est généralement utilisé dans ces préparations. Attention donc à bien choisir votre complément !

#4 Astaxanthine dans les crustacés et le saumon

L’astaxanthine est un caroténoïde rouge issu de l’algue Haematococcus pluvialis, sa structure lui confère une activité d’antioxydant généraliste. Elle possède un impact sur l’ensemble de l’organisme.

Zoom sur l’astaxanthine

L’astaxanthine est le pigment rouge contenu dans  l’algue Haematococcus pluvialis qui a été soumise à un stress excessif . En effet, pour se protéger d’un excès d’UV, d’une température extrême, d’une sécheresse etc. l’algue synthétise de l’astaxanthine pour se  protéger et survivre au stress.

Différents types d'UV

L’algue Haematococcus pluvialis, par sa présence dans le krill est à la base de la chaine alimentaire marine. On la trouve dans nos assiettes via, entre autres, la consommation de crustacés. Elle se révèle à la cuisson en teintant en rouge plus ou moins soutenu les crevettes, crabes, homards… L’astaxanthine donne également leur couleur rosée aux saumons sauvages et flamants roses. C’est la capacité antioxydante de l’astaxanthine qui permet aux saumons de remonter les rivières jusqu’au lieu de ponte.

 

Il existe également de l’astaxanthine synthétique mais cette dernière présente une moins bonne absorption que la forme naturelle. L’astaxanthine naturelle est 20 fois plus puissante que l’astaxanthine synthétique.

 

L’astaxanthine est un pigment singulier. En effet c’est l’antioxydant le plus puissant actuellement connu. Contrairement à la curcumine ou aux catéchines, la capacité antioxydante de l’astaxanthine est reconnue comme ayant un impact sur la totalité de l’organisme. L’astaxanthine à la capacité à passer au niveau cérébral grâce à sa structure particulière. En effet, elle est de petite taille et soluble dans les graisses mais également dans les liquides.

citation

Son action est particulièrement reconnue comme protectrice du cerveau, des yeux, de la peau et des articulations. Elle permet une protection intra et extra cellulaire de tous les tissus de l’organisme :

L’astaxanthine pour le cerveau

icone cerveau

 

L’astaxanthine permettrai de limiter l’oxydation cérébrale responsable de l’apparition des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson…). Grâce à sa petite taille, elle a la capacité de passer la barrière hémato-méningée (membrane séparant le sang du cerveau). Cette barrière est normalement imperméable aux molécules antioxydantes ce qui rends l’astaxanthine particulièrement intéressante dans le cadre de la défense cérébrale. Elle agit au cœur du cerveau pour le protéger.

L’astaxanthine pour les yeux

icone oeil

 

L’oxydation oculaire est à l’origine de nombreuses pathologies comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), le glaucome ou encore la cataracte. L’astaxanthine permettrai la prévention de ces pathologies.

L’astaxanthine a également un rôle dans la diminution du syndrome de la vision artificielle. Ce syndrome, induit par un usage prolongé d’écran d’ordinateur se traduit par une fatigue importante des yeux, une sécheresse oculaire, des picotements.

L’astaxanthine pour la peau

 

L’astaxanthine, utilisée en parallèle d’une protection solaire adaptée permettrai une protection de la peau contre les UV. Elle limiterait l’apparition de coup de soleil ainsi que les réactions allergiques au soleil (lucites). L’astaxanthine est également reconnue pour sa capacité à limiter le photo vieillissement de la peau : ridules, rides, tâches. relâchement  et déshydratation.

Si vous souhaitez plus d’information concernant les antioxydants, n’hésitez pas à contacter notre équipe de micro nutritionniste.

Laissez un commentaire